Sport Santé - Loisir, bien-être, santé par le sport, séance Gym volontaire

Journée du sommeil 2016

Pour sa 16ème édition, la Journée du Sommeil®, qui se tient ce vendredi 18 mars, est axée sur le sommeil et les nouvelles technologies afin de mieux cerner l’évolution de nos comportements, le jour comme la nuit, et d’appréhender les liens qui unissent objets connectés et sommeil.

Parce que dormir est un temps de déconnexion essentiel, indispensable à la récupération physique et mentale, les spécialistes du sommeil font le point, à l’occasion de cette 16ème Journée du Sommeil®, sur les habitudes de sommeil de la population française et pointent les interactions entre le sommeil et les nouvelles technologies. Avec à la clé, une ambition : savoir utiliser les technologies d’aujourd’hui de manière à préserver ou à améliorer la qualité de nos nuits. A cette occasion, plus de 50 centres du sommeil et structures spécialisées organisent des portes ouvertes dans 45 villes françaises.

Une omniprésence bien réelle
46% des Français passent chez eux plus de 2 heures par jour devant l’écran de l’ordinateur pour leurs besoins personnels les jours de travail, dont 25% plus de 4 heures. Et le soir, pas de repos pour les nouvelles technologies ! 91% des Français utilisent ordinateur, tablette ou smartphone avant ou après le dîner et dans leur lit, les jours de repos et en vacances. Les jours de travail, c’est pire : ce taux s’élève à 96% chez les actifs et les étudiants.
« Ce taux d’utilisateurs le soir au lit est un réel problème » s’inquiète le Docteur Adrien, neurobiologiste et présidente de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV).

Téléphone en veille qui réveille
Sans ménagement pour leur sommeil, l’enquête INSV/MGEN révèle que 20% des Français ont au moins un smartphone en fonctionnement dans leur chambre pendant qu’ils dorment. Les sonneries et autres bips réveillent la moitié de ces dormeurs, qui consultent alors -presque tous- leurs messages (92%) et qui sont très nombreux à y répondre sur le champ (79%) !

Des insomnies à la clé
Ce comportement « techno-addict » n’est pas sans incidence sur la qualité et la durée des nuits. Ni sur l’endormissement. En effet, leur temps au lit avant d’éteindre peut atteindre 41 minutes (contre 27 minutes en moyenne) et ils mettent plus longtemps pour s’endormir après avoir éteint la lumière. Explications ? La lumière des écrans est éveillante et ce signal lumineux (d’éveil) délivré à contretemps perturbe l’horloge biologique qui n’est plus capable d’assurer les conditions d’un endormissement rapide, ni d’un sommeil récupérateur. Enfin, les nouvelles technologies ont un effet comportemental stimulant et addictif.

Le sommeil, faut-il le rappeler, doit être un moment de retrait du monde extérieur et de déconnexion totale.

 Le 16 mars 2016

→ #JourneeDuSommeil

→ Pour connaître la liste des actions prévues pour la Journée du Sommeil® : www.journeedusommeil.org

→ Plateforme entièrement consacrée au sommeil, organisée comme un village virtuel en 5 espaces : http://villagesommeil.org

Le sommeil, c’est la santé

Pour une bonne hygiène du sommeil

 

Suivez-nous :