Sport Santé - Loisir, bien-être, santé par le sport, séance Gym volontaire

Journée du Sommeil 2018... Zoom sur les 15-24 ans

88% des jeunes de 15 à 24 ans disent manquer de sommeil selon une enquête réalisée pour la 18ème Journée du Sommeil qui se tient ce vendredi 16 mars.

Journée du sommeilLes 15-24 ans s’estiment en manque de sommeil et se plaignent de son retentissement sur leurs journées : fatigue, manque d’attention, irritabilité, nervosité, somnolence. « Près de 4 jeunes sur 10 (38%) dorment moins de 7 heures par nuit en semaine alors que la recommandation dans cette tranche d’âge est de 8h » s’inquiète le Dr Joëlle Adrien, présidente de l’INVS (Institut national du sommeil et de la vigilance).

Des comportements inappropriés
Un jeune sur 5 fait au moins une sieste par semaine d’une durée d’une à deux heures. Or, « pour que la sieste soit réparatrice sans compromettre le sommeil de la nuit suivante, il ne faut pas dormir plus de 30 minutes » rappelle le Dr Françoise Vecchierini, neuropsychiatre au Centre du sommeil de l’Hôtel-Dieu (Paris).

Huit jeunes sur 10 déclarent passer plus d’une heure dans leur lit avant d’éteindre la lumière. Ce laps de temps est souvent consacré à des activités interactives (réseaux sociaux, internet, jeux…) qui sont particulièrement « éveillantes ». « Cette hyperconnexion combinée à une exposition tardive à la lumière bleue des écrans retarde le moment de l’endormissement au détriment de la qualité du sommeil » alerte le Pr d’Ortho, cheffe du service d’Explorations fonctionnelles de l’hôpital Bichat (Paris).

Prendre soin de son sommeil
Les jeunes de 15-24 ans ont des besoins de sommeil spécifiques. Ne pas les respecter les expose à des risques pour leur santé et pour leur développement personnel ou professionnel. C’est de leur qualité de vie et de leur santé dont il est question. Pour induire les changements nécessaires, voici quelques points de vigilance :
• Caféine et sommeil, attention au cercle vicieux ! La consommation répétée de caféine dans la journée risque d’induire des difficultés
  d’endormissement. En résulte de la fatigue, de la somnolence… et une consommation répétée de caféine le lendemain.
• La « grasse mat » est une mauvaise façon de récupérer. Ce sommeil du matin n’est pas de bonne qualité et ne permet pas de véritablement
  se rattraper. C’est l’heure du début du sommeil qui importe, surtout pour les jeunes.
• Le couvre-feu digital. Il est essentiel de cesser d’utiliser les ordinateurs, tablettes, smartphones au moins 1 heure avant d’aller au lit. Cela peut
  être l’occasion de passer à la lecture, à l’écriture… La nuit, mettez les smartphones hors de la chambre et en mode avion.   

15 mars 2018

Source : INVS

#JournéeDuSommeil

#MTonSommeil

Journée du Sommeil

Pour une bonne hygiène du sommeil

Noter pour s’endormir plus vite

 

 

 

Suivez-nous :