Sport Santé - Loisir, bien-être, santé par le sport, séance Gym volontaire

Activité physique et sport... De réels bénéfices pour le sommeil

La pratique d’un exercice physique régulier dans la journée améliore la qualité du sommeil. Alors bougeons !

« L’activité physique favorise le sommeil de plusieurs façons. Elle augmente le besoin de récupérer et accroît la "pression" de sommeil, en modifiant certaines substances cérébrales, l’adénosine en particulier. Elle élève l’amplitude du rythme veille/sommeil, ce qui entraîne des sommeils et des éveils de meilleure qualité. Enfin, elle permet d’évacuer le stress » explique le Pr Davenne, chronobiologiste et directeur du laboratoire Comète à l’Université de Caen.

De plus, pratiquer une activité sportive à l’extérieur dans la journée est bénéfique à double titre. En effet, l’exposition à la lumière naturelle synchronise l’horloge biologique et améliore son fonctionnement. En conséquence, il y a une amélioration du sommeil la nuit et de l’éveil le jour.

Activité physique, sommeil et surpoids : des liens complexes
Pour compliquer la situation, la quantité d’activité physique et la qualité du sommeil interagissent également avec le poids et la nutrition.
La privation de sommeil a un retentissement sur le surpoids par le biais d'une sécrétion diminuée de leptine (hormone de la satiété) et accrue de ghreline, ce qui induit une prédilection pour les aliments gras et sucrés. Cette alimentation riche entraîne à la fois des kilos en trop et un mauvais sommeil.

Dans le même temps, la privation de sommeil, du fait de la fatigue qu'elle induit, limite l’activité physique. Or, cette dernière joue de façon bénéfique sur le poids en régulant le métabolisme et les hormones de la satiété tout en limitant le stockage des calories.

Ces liens complexes aboutissent à un cercle vicieux liant activité physique, sommeil et nutrition. Moins on bouge, plus on mange et moins on dort, plus on est fatigué… « Il ne faut pas laisser ce cercle vicieux s’installer. Il est important de réaliserqu’une privation de sommeil joue sur la qualité de vie, influence l’équilibre métabolique etpeut mener au surpoids, voire à l’obésité » souligne le Pr Davenne.

Sommeil et activité physique : une interaction à double sens
Si l’activité physique joue un rôle bénéfique sur le sommeil, la qualité de nos nuits influence, elle aussi, le niveau d’activité physique et de sport pratiqué. La privation de sommeil induit en effet de la somnolence et surtout de la fatigue, qui n’incitent pas à l’exercice.

C’est, d’un côté, une bonne chose de ne pas pratiquer de sport en cas de dette de sommeil car la fatigue et le manque d’attention nous rendent plus vulnérables aux accidents sportifs. Mais, d’un autre côté, c’est tout à fait délétère, car le manque d’activité physique aggrave la dette de sommeil (au moins en qualité) qui, elle-même, induit la somnolence…
« Les interactions sommeil et activité physique fonctionnent dans les deux sens et sans fin » note le Pr Davenne. Il s’agit de les rendre positives : sommeil suffisant, bonne énergie dans la journée, activité physique quotidienne, meilleur sommeil…

15 mars 2018

Source : INVS

 

Pour une bonne hygiène du sommeil

 

10 vérités sur l’activité physique

 

Un Français sur deux en surpoids

 

Institut national du sommeil et de la vigilance

 
 

Suivez-nous :