L'histoire en dates de l'EPGV

L'histoire en dates de l'EPGV

De la gymnastique suédoise au concept de "sport santé", découvrez les dates qui ont marqué l’histoire de l’Éducation Physique et de la Gymnastique Volontaire !

1813 - Pier Henrick Ling devient Directeur de l'Institut Central de Stockholm où s'enseigne ce qui deviendra la « gymnastique suédoise » : une gymnastique « douce » aux objectifs à la fois sanitaires et sociaux.

1870 - La guerre franco-prussienne met en évidence le manque de préparation physique des soldats français. L'armée française, et en particulier le courant « revanchard », se lance dans le développement d'une gymnastique militaire.

1882 - Les lois Ferry instaurent l’éducation publique ET la gymnastique gratuite, laïque et obligatoire.

1888 - Le Docteur Philippe Tissié crée la Ligue Girondine d’Éducation Physique (LGEP) et organise les « Lendits du Sud-Ouest », rassemblements d'étudiants présentant des spectacles de gymnastiques inspirées du modèle suédois. La LGEP est la première structure dont est issue la FFEPGV.

1901 - Les lois instaurant la liberté d'association permettent la création d'associations de gymnastique et de clubs sportifs. Ceux-ci connaissent un vif succès, l’industrialisation récente de la société française ayant créé un besoin hygiéniste et social certain auprès des populations urbaines.

1910 - La LGEP devient la Ligue Française d'Éducation Physique (LFEP).

De nombreuses rivalités opposent les théoriciens de l'époque, et de multiples structures voient le jour. Quatre principaux courants s'affrontent : les médecins, les militaires, les scolaires, et les professionnels (tenants du sport compétition et des paris sportifs).

1918 - La gymnastique s'ouvre totalement aux femmes – seule force active restante après la guerre.
Raymond Dinety
1940 - Le gouvernement de Vichy lance une grande action en faveur de l’éducation physique. Mais teintée de propagande, elle ne survivra pas à la libération et au contraire freinera l'expansion de la gymnastique pour tous.

1953 - La LFEP devient la Fédération Française de Gymnastique Éducative (FFGE). Poursuivant l'action de Raoul Fournié (Président de la LFEP), Pierre Seurin et Raymond Dinety orientent la FFGE vers la gymnastique volontaire.

1964 - La FFGE devient la Fédération Française de Gymnastique Éducative et de Gymnastique Volontaire (FFGEGV)

1971 - La FFGEGV, fusionnant avec la Fédération Française d'Éducation Physique, devient la Fédération Française d'Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire : la FFEPGV.

De cette date à nos jours, les effectifs de la FFEPGV ont spectaculairement augmenté, grâce à une organisation rigoureuse, une politique de formation pointue et une identité forte, mais constamment réactualisée.
Forte de 546.000 licenciés – dont 94% de femmes, 6.500 clubs et 7 500 animateurs diplômés, la FFEPGV est aujourd'hui la première fédération française de sports non compétitifs (hors fédérations scolaires) et régulièrement dans les cinq premières tous sports confondus.

 

Suivez-nous :